Exodia, contexte

Exodia est synonyme de voyage et symbole d’espoir.

C’est le nom qui a été choisi pour définir le programme de protection de la Terre et de ses habitants après l’attaque du 21/12/2012 qui bouleversa notre vision du monde à tout jamais.

Répondre
Avatar du membre
Némésis
Messages : 11495
Enregistré le : 16 nov. 2005, 20:22
Montant en poche : 9,619.50
Balance : 91,086.70
Situation amoureuse : célibataire
Genre : Femme - Femme
France

Exodia, contexte

Message par Némésis » 30 janv. 2009, 14:23

Exodia
Image
Exodia est synonyme de voyage et symbole d’espoir.

C’est le nom qui a été choisi pour définir le programme de protection de la Terre et de ses habitants après l’attaque du 21/12/2012 qui bouleversa notre vision du monde à tout jamais.



La vie sur Terre était paisible mais imparfaite. Des guerres opposant différents peuples, la pollution, la déforestation, l’extinction d’espèces animales montrait que l’humanité avait besoin de temps pour grandir, trouver le bon équilibre et réparer ses erreurs. Hélas, des événements provoqués par des puissances extérieures décidèrent des régler nos problèmes de manière violente et radicale pour sauver la terre de la nuisances humaine.

Les jours qui précédaient le 21/12/2012 étaient totalement normaux. Rien n’indiquait qu’une telle catastrophe aurait lieu. La première attaque dura moins d’une heure. Elle commença par la destruction des satellites, puis, des impulsions électromagnétiques et des bombes frappèrent la surface de la planète. En quelques instants, sans technologie, l’humanité devint sourde, aveugle et muette, complètement incapable de réagir ou de riposter.
Les gouvernements étaient totalement désorganisés à cause de leur dépendance à la technologie. Il leur fallut plusieurs jours pour rétablir les communications par voie terrestre. Un message diffusé à travers la planète invitait la population à garder son calme, respecter l’ordre et demandait que des volontaires rejoignent les forces armées. En parallèle des équipes de scientifiques étaient envoyées pour aider les équipes déjà en place à sécuriser les centrales nucléaires, et des laboratoires qui risquaient de se transformer en bombes à retardement.
Au début du mois de janvier 2013, la deuxième attaque fut dirigée sur la population qui avait été affaiblie par le manque de vivres, de chauffage et de soins. Une brume pourpre, portée par le vent, désintégrait chaque être humain qui avait le malheur de la toucher. Ce phénomène imprévisible et localisé apparaissait et disparaissait aléatoirement sur toute la surface de la planète comme par magie. Des sentinelles avaient été mises en place dans chaque quartier ou village pour donner l’alarme afin de permettre aux gens de se mettre à l’abri. L'épisode de la brume dura un mois et tua plusieurs millions d’êtres humains. Ce phénomène ne s’est jamais reproduit.
Pour finir, des créatures mortellement dangereuses, s’attaquèrent aux rescapés. Leur but était tout simplement d’exterminer les derniers survivants. Chaque continent avait sa « plaie ».
  • L’Eurasie
    : l'Europe, l'Asie et la Russie étaient considérés comme le berceau de nombreuses légendes qui furent finalement devenues réalité. Entre loup garou, vampires et autres démons, ces plaies s'attaquèrent aux survivants sans distinction et de manière implacable. Des solutions pour les combattre avaient été retrouvée parmi les superstitions et les connaissances de la populations de mystiques tel que les sorciers, les chasseurs et bien d'autres.
  • L’Amérique
    : à cette époque, personne ne comprit ce qui causa le réveil des morts. De nombreux scientifiques privilégièrent l'hypothèse d'un virus qui atteignait pour le moment uniquement le continent américain tant au nord qu'au sud. La seule solution qui avait été trouvée pour se débarrasser de ces créatures et de les tuer en détruisant leur vestige de cerveau ou en leur coupant la tête. Les zombies étaient extrêmement nombreux et bien que dépourvu d'intelligence, leur marche implacable était destructrice.
  • L’Afrique
    : les animaux développèrent une sorte d'intelligence commune ce qui leur permettait de faire front à la menace humaine. La communauté scientifique supposa que les milliers d'années de traque et de chasse avait provoqué une évolution défensive contre l'humanité. Parfois, cette évolution n'était pas que cérébrale car des « supers-animaux » agressifs et intelligents s'attaquèrent à des groupes d'humains et leurs villes fortifiées. Dans de rares cas ce mal atteignait des humains en les transformants en êtres mortellement dangereux régis par un fort instinct animal.
  • L’Océanie
    : une intelligence artificielle militaire s'empara des réseaux informatiques et contrôla les machines dans le but de tuer les humains piégés sur place. Très organisée, l'IA lança la construction de machines qui furent déployées sur tous types de sols pour traquer et tuer les poches de résistance. Les seuls agents capables de passer presque inaperçu sur ces terres étaient les cyborgs ou les humains ayant des améliorations technologiques. Des largages réguliers d'armes et de provisions permettaient aux survivants de tenir. Cet endroit fut surnommé « la Terre des Machines ».
Pendant de nombreux mois des petits groupes de survivants voyageaient sans destinations. Ils vivaient au jour le jour à la recherche de nourriture et d’endroits sûrs. Ils devaient se montrer discret pour échapper aux attaques de créatures qui prenaient un malin plaisir à violer, torturer et tuer tous ceux qui tombaient entre leurs mains.

Des groupes hiérarchisés s’étaient progressivement formés. La communication et l’entre-aide étaient la clé de la survie. Il fallut des mois, voire même des années pour qu’un début d’organisation à grande échelle se mette en place. Les survivants avaient enfin compris qu’ensembles ils étaient plus fort. Un exode massif les poussa vers les quelques villes encore debout.
Les querelles d’antan liées aux origines ethniques ou religieuses cessèrent, remplacées par un désir commun de survie et de retour à la normale. Peu à peu, des secrets bien gardés furent dévoilés : les humains n'étaient pas aussi faibles qu'ils le croyaient. Une petite partie de la population cachait ses capacités pour des raisons de sécurité de crainte d'être pourchassés ou tués. La sombre époque de l'Inquisition et de la chasse aux sorcières de Salem marquait encore trop les esprits. La situation était tellement critique que les mutants, sorciers et autres créatures se dévoilèrent en usant de leurs pouvoirs pour le bien de la communauté. Leur existence fut difficile à accepter par la population qui était terrifiée par des mois de souffrance. Avec le temps, un équilibre fragile fut trouvé malgré des actes ponctuels de haine dû à l'ignorance et l'envie. Des lieux protégés et cachés tel que l’Atlantide, Avalon ou Lémuria s’ouvrirent aux survivants sans pour autant les accueillir en raison de leur inaccessibilité ou du manque de place. Un long processus diplomatique se mit en place pour créer de bonnes relations à long terme.

Reykjavik, la capitale Islandaise, épargnée par les attaques de créatures fut choisie pour servir de base où fut constitué le nouveau gouvernement Terrien. La ville côtière fut fortifiée avec les moyens du bord et un périmètre de sécurité fut créé. Son port et son aéroport facilitèrent les missions d’exploration, de ravitaillement et de sauvetage. Grâce à la centrale géothermique de Krafla qui permit de produire de l'électricité de manière illimité, les services de base de la ville furent remis en marche dont un hôpital et un centre de recherche fonctionnel.

Désormais, Reykjavik est dirigée par un conseil composé de 12 personnes élues par ses habitants. Il a sous ses ordres une armée constituée d'anciens soldats et de volontaires chargés de protéger la ville et d’entraîner les citoyens aux mesures d'urgence. Chaque compétence, connaissance ou capacité des citoyen est mis à contribution pour le bien de la communauté. Source d’espoir pour la population Reykjavik est progressivement surnommée New Hope. La ville est devenue un symbole pour les survivants car elle est le siège de la résistance.
Les scientifiques regroupés au sein du centre de recherches de New Hope travaillent sur toutes sortes de projets pour comprendre ce qu’il s’est passé et trouver des moyens de défense efficace. De nombreuses découvertes technologiques qui permettent de voyager dans le temps, l’espace et les dimensions parallèles sont mises au point dans ce lieu. Le tout regroupé sous le nom de programme « Exodia ».
Ce nom trouve ses origines dans la contraction de plusieurs mots : l’exode des populations qui fuient les attaques, et un mantra prononcé par des jeunes rescapés espagnol affectés à la maintenance informatique qui espèrent connaître un jour meilleur, « un dia mejor » comme ils le prononcent régulièrement dans leur langue natale. Cela donna Exodia. Exodia pour le voyage, l’aventure et l’espoir.

Les équipes d'exploration et de secours envoient régulièrement des rapports à New Hope. La situation avec les créatures constitue désormais le principal danger pour les survivants. Les différents types de créatures se dispersent en dehors de leur zone d'apparition primaire. Ce « mélange » complique le travail de mise en sécurité des populations en exode et des cités. Ces mauvaises nouvelles obligent le conseil à utiliser le programme Exodia pour trouver de l'aide et des réponses partout où cela est possible de le faire.

Le conseil des 12 a fixé plusieurs objectifs au programme Exodia :
  • Recherche des survivants 
    : améliorer leurs conditions de vie et rétablir le contact avec d’autres cités. Les équipes de terrains déplacent les populations en danger et les sécurisent s’il le faut. Ces missions à travers les continents permettent de mener de combattre régulièrement des groupes de créatures, étudier leurs évolution et leur population.
  • Voyage spatial
     : La « flotte Exodienne » à des missions et des défis multiples. Il s'agit de la première mission spatiale, et les techniciens et ingénieurs doivent tout faire pour que la vie dans l'espace se passe bien. Ils doivent trouver de nouvelles ressources, technologies et des alliés extra-terrestres. Les équipages sont conscient des nombreux dangers et de la grande hostilité de cet immensité inconnue.
  • Voyage interdimentionnel
     : Encore une nouveauté et un challenge pour les équipes d'exploration. Car toujours à la recherche d'informations et même d'alliés il faut aller plus loin et parfois prendre des risques en allant à la rencontre du danger et de l'impossible. Il ressort régulièrement de ces missions l'arrivée sur Terre des personnes venant de mondes parallèles volontaires pour rejoindre le programme Exodia afin partager leurs connaissances et aptitudes en échange d'aide où cela arriverait dans leurs monde. L'arrivée de versions différentes d'une même personne est toujours assez perturbante.
  • Voyage temporel
     : l'objectif est de trouver des informations et découvrir s'il est possible d'agir sur les événements passés. Les répercutions des voyages dans le temps sont encore inconnues. Les équipes de voyage temporel sont conscientes que leur retour dans leur temporalité d'origine est probablement impossible du fait des paradoxes.
Découvrir l'origine de la catastrophe et soit l’empêcher ou en réduire les conséquences par tous les moyens possibles est l’objectif final du programme Exodia.
Des équipes d’explorations sont régulièrement envoyées en mission. Le recrutement de nouveaux membres est constamment ouvert. Les candidats sont sélectionnés et entraînés afin d'être en mesure de se débrouiller dans toutes sortes de situations.


Vous avez une âme d’aventurier ?

Les créatures féroces et inconnues ne vous font pas peur ?

Vos aimez l'humour, l’amitié, l'amour, les conflits, les batailles et les voyages ?

Ne cherchez plus ! Rejoignez l'aventure Exodia !

Exodia en quelques mots :
  • RPG cross-over ;
  • tous les personnages de films, séries, jeux vidéo (...) sont jouables ;
  • personnages inventés acceptés ;
  • Interdit au moins de 16 ans ;
  • doublons de personnages et d'avatars possibles (dimensions parallèles, voyages temporels) ;
  • avatars réels uniquement ;
  • ouvert au débutants ;
  • pas de temps de présence minimum exigé ;
  • pas de nombre de lignes ou mots exigé ;
  • présence d’un maître du jeu qui organise et gère les missions, il sème la zizanie dans les aventures.
Exodia, le fun et l'aventure avant tout !

Bon jeu et faites attention à vous!
word count: 2110

Avatar du membre
Némésis
Messages : 11495
Enregistré le : 16 nov. 2005, 20:22
Montant en poche : 9,619.50
Balance : 91,086.70
Situation amoureuse : célibataire
Genre : Femme - Femme
France

Re: Exodia

Message par Némésis » 06 août 2019, 23:15

06/08/2019
: mise à jour du contexte
word count: 7

Répondre

Retourner vers « Contexte & Explications »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité