Bénie soit la peur des autres [PV Folkër]

Capital qui abrite tous les hauts-lieux de Fengàri y sont rassemblé tel que le château du roi et sa cour, le Temple de Solar et de nombreux autres monuments.

Répondre
Avatar du membre
Elvira Thavalan
Messages : 20
Enregistré le : 05 janv. 2022 10:07
Type de personnage : Humaine
Situation amoureuse : célibataire
Localisation : Fina
Age : 14 ans
Genre :
Alien

Bénie soit la peur des autres [PV Folkër]

Message par Elvira Thavalan »

Depuis plusieurs jours maintenant, Elvira mettait son plan sur pieds, réfléchissant aux moindres détails. Au tout début, depuis deux semaines maintenant, elle ramassait des pierres, plus ou moins grosses, plus ou moins taillées et remplissait sa planque avec. Elle avait ensuite volée de la peinture grise claire, la plus proche de la teindre de la lunarite. Et enfin, elle avait poli une partie des pierres et peint l'ensemble. Ainsi, elle avait des lunarites dites brutes et d'autres plus raffinées pour être utilisée immédiatement. Elle était fière de son coup.

Après une sélection minutieuse des meilleurs pierres et du coin le plus intéressant, elle s'était installée. Elle savait que les badauds avaient peur des dragons, elle allait donc en jouer pour se faire un maximum d'argent avant de déguerpir ! Ainsi, elle ne s'était pas placée dans les ruelles principales à la vue de tous et encore moins sur le marché, non elle était à l'écart, dans une rue plus étroite et discret mais où il y avait suffisamment de passage pour avoir des clients. Elle ne tenait pas à croiser des religieux sortis de nul part. Elle était habillée assez chaudement, sans pour autant cumuler trop d'épaisseurs, restant toujours très prévoyante, si jamais elle devait s'enfuir en courant.

- Oyez, oyez mes amis ! Rien que pour vous, arrivage tout frais de lunarite ! N'ayez plus peur, votre protection contre les dragons est arrivée !

Au début, quelques passants lui jetaient des coups d’œil mornes, elle dut répéter son discours, élever la voix, jusqu'à commencer à attirer des clients. Elle leur montra sous son châle quelques pierres. Si on lui posait la question, elle répondait leurs origines étaient toutes simples : volées à ces profiteurs qui s'engraissaient sur la peur des pauvres habitants de ce pays ! Et cela marchait car elle se mettait de leurs côtés, elle comprenait leurs craintes.
Elle commença alors à vendre et de fil en aiguille, son nombre de clients augmentaient. Le bouche à oreille fonctionnait bien, elle n'avait plus besoin de crier. Et en général, personne ne parlait à la garde ou aux religieux, elle devrait donc, théoriquement être tranquille. Pourtant, elle restait constamment sur ses gardes, étudiant le moindre idiot qui s'approchait d'elle.
Son client actuel commença alors à l'interroger.

- C'est de la vraie ?
- Bien sur, de la vraie de vraie ! Regarde, tu veux une jolie bien taillée ou la tailler toi-même ? Attention, c'est plus cher si elle est taillée.

En général, ceux qui se laissaient avoir étaient souvent trop effrayés par une potentielle et hypothétique rencontre avec un dragon pour réfléchir ou...inculte. Elvira ne savait ni lire ni écrire mais pourtant, elle n'était pas idiote. Elle ne se serait jamais faite avoir ainsi...Surement parce qu'elle était habituée à faire elle-même ce genre de magouilles. En tout cas, elle était comme un poisson dans l'eau et ça se voyait parfaitement alors qu'elle continuait à amadouer son client avec ses belles et fausses lunarites.
word count: 541
Avatar du membre
Følkër
Messages : 52
Enregistré le : 15 nov. 2021 16:08
Type de personnage : Draken
Situation amoureuse : c'est compliqué
Age : Plus de 2000 ans
Image : Image
Genre :
Sweden

Re: Bénie soit la peur des autres [PV Folkër]

Message par Følkër »

Trainer dans Isessara était risqué mais nécessaire. J'avais réussi à passer les stèles qui empêchent l'entrée des gens tels que moi en passant tout simplement par les égouts. C'était simple, mais efficace, il fallait surtout supporter l'odeur et ne pas se perdre.
Cela faisait quelques semaines que je vivait dans la ville qui m'avait vu naître mais cette fois-ci j'étais à l'opposé des fastes du châteaux en passant mon temps dans les bas fonds. Les nobles ne m'intéressaient plus car je trouvais que le peuple avait plus de valeur et de cœur que les dirigeants de ce territoire. Eux au moins ne vivaient pas sur le dos des autres, ils avaient des idées, ils inventaient de nouvelles choses et surtout ils étaient combatifs.

Ma présence ici avait plusieurs buts. Savoir quels étaient les plans des dirigeants concernant la chasse des gens de mon espèce, et surtout, recruter des personnes avec des compétences rares pour compléter le réseau de résistants afin de renverser la noblesse et les religieux.
J'avais déjà rencontré plusieurs personnes intéressantes prêtes à embrasser la cause. Il était temps pour moi de repartir loin d'ici avant de me faire repérer et risquer d'être exécuté, enfin vidé par un religieux. Je marchais dans une ruelle à l'écart. Elle était assez passante à cause des nombreux commerces qu'il y avait aux allentours mais ce n'était pas la raison de ma présence. Au bout de celle-ci se trouvait le début des tunnels de l'ancienne ville qui menait aux égouts et donc à la sortie. C'était là que je me rendais.

Je marchais tranquillement jusqu'à ce que j'entende une gamine qui faisait une sorte de vente à la sauvette. A l'entendre, elle vendait de la lunarite et le prix était extrêmement bas. Beaucoup de badauds passaient la voir, examinaient les pierres et les achetaient. Elle se vendaient comme du petit pain.
Je savais à quel point ces pierres étaient rares et les Mithraeddiens ne les braderaient jamais. Soit elles les avait volées soit c'était des fausses. J'observais la gamine de loin. Sa façon de faire était impeccable. Elle était sûre d'elle et elle n'avait pas peur des adultes. Marchander avec elle était maline. Lorsqu'une femme qui avait acheté une pierre passa près de groupe de personnes dont je faisais parti, je ne sentais pas les effets de la pierre et la femmes n'avait pas eut de vibration. C'était donc des fausses et la gamine était une excellente arnaqueuse.
Son profil m'intéressais et je devais la rencontrer pour savoir si elle pouvait être recrutée. Je m'approchais d'elle comme un simple client le ferait.


Salut gamine.
C'est possible de voir la marchandise de plus près?

word count: 495
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité