Bienvenue !
Liens Utiles :
News :
-
01/02/2019
: Reprise des élections de la série et du film du mois.
-
10/01/2019
: Retour des Battles.
-
01/01/2019
: DdSTV Awards.
-
13/11/2018
: Installation du thème Golden Chocolate.
-
16/11/2018
: installation du nouveau site DdSTV.
-
05/11/2018
: 13 ans du forum.
Recherches :
Animations :

Bienvenue sur l'un des plus anciens forums traitant des séries télévisées encore en activité !
Si vous désirez discuter de séries, de films, partager des informations sur des célébrités ou découvrir de nouveaux personnages vous êtes au bon endroit !

Une partie RPG, nommée Exodia, qui mélange tous les films et les séries est à votre disposition. Jetez un coup d'oeil à son contexte. Tous les personnages de vos films est séries sont jouables, il y a peu de règles et les débutants sont les bienvenus.
Nos TOP partenaires
Référencement
Image

Leodagan - Kaamelott

Répondre
Avatar du membre
Clochette
Tu fumes après l’amour, toi ? J’en sais rien baby. J’ai jamais regardé. (Austin Powers)
Messages : 2168
Enregistré le : 23 avr. 2008, 20:10
Genre :
France

Leodagan - Kaamelott

Message par Clochette » 16 août 2008, 00:04


LEODAGAN ROI DE CARMELIDESérie : KaamelottLes citations viennent de wikipediaLa politique, j’en connais qu’une : un soldatpour trente péquenots et le premier bouseux qui se plaint des taxes, onlui coupe un pied !

Lionnel Astier, Kaamelott, décembre 2004, promotion de la série, écrit par Alexandre Astier.C’est dingue, cette histoire ! C’est pasparce que vous faites des tartes pour des petits-enfants qui existentpas que je dois les emmener à la pêche !

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre I, Les Tartes aux myrtilles, écrit par Alexandre Astier.Sans vouloir la ramener, la seule différence concrète avec des briques, c’est que vous appelez ça des tartes !

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre I, Les Tartes aux myrtilles, écrit par Alexandre Astier.Je ne pense pas que deux trous-du-cul soient plus efficaces qu’un seul !

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre I, Les Nouveaux Frères, écrit par Alexandre Astier.Vous êtes marié, comme moi ; vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses.

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre I, L’Escorte, écrit par Alexandre Astier.C`est vrai que c`est curieux cette manie de pas vouloir torturer ; ça vient de quoi, ça ?

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre I, Arthur et la Question, écrit par Alexandre Astier.J’ dis déjà pas merci dans ma langue, alors je vais pas l’apprendre en picte.

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre II, L’Enlèvement de Guenièvre, écrit par Alexandre Astier.Personnellement, la condition paysanne, j`me la taille en biseau.

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre II, La Révolte, écrit par Alexandre Astier.C’est pas parce qu’un vieux moisi vient nous baver dans les étagères que ça vaut forcément que’que chose.

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre II, Le Passage Secret, écrit par Alexandre Astier.Oh, la fierté… Si j’avais dû être à cheval là-dessus, je vous aurais pas épousé, déjà.

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre IV, L’Art de la table, écrit par Alexandre Astier.
Image
Besoin d'aide par ICI SVplease ;-)

Avatar du membre
Clochette
Tu fumes après l’amour, toi ? J’en sais rien baby. J’ai jamais regardé. (Austin Powers)
Messages : 2168
Enregistré le : 23 avr. 2008, 20:10
Genre :
France

RE:Leodagan - Kaamelott

Message par Clochette » 17 août 2008, 12:27


LEODAGAN

Citation :
Joué par Lionnel Astier.Léodagan est le roi du royaume de Carmélide et fait partie des chevaliers de la Table Ronde. Il est présent dans certaines versions des légendes arthuriennes.Dans la fiction, Léodagan est le père de la reine, donc le beau-père duroi Arthur ; dans la vie, les acteurs qui tiennent ces rôles sont pèreet fils.Dans Kaamelott, Léodagan est un homme autoritaire, têtu, impulsif, bourrin, et il est surnommé « Léodagan le Sanguinaire » en Carmélide. Léodagan a en effet des opinions assez réactionnaires,et est ainsi en totale opposition avec le roi sur bien des sujets. Iltrouve ainsi qu’Arthur « gouverne comme une gonzesse ». Son père,Goustan le Cruel, qui apparaît dans l’épisode du même nom (joué par Philippe Nahon), est encore plus intransigeant que lui et n’hésite pas non plus à critiquer la « mollesse » d’Arthur.Responsable de la justice et de l’armée bretonne, Léodagan cherchetoujours à augmenter le budget de la défense et à se procurer desmachines de guerres souvent aussi inutiles que chères (Séfriance d’Aquitaine, Le Mangonneau, La Baliste, La Baliste II). Léodagan insiste aussi pour ceinturer l’île de Bretagnede tours de guet afin de repérer les envahisseurs venant de la mer ;les disputes concernant ces « tourelles sur la plage » sont un gag récurrentdes premiers livres. Cette obsession de Léodagan engendre souvent desfrictions avec le roi, qui refuse « de claquer du pognon dans de laconstruction ».S’il est prodigue avec les richesses du royaume, Léodagan est beaucoup plus avare lorsqu’il s’agit de son propre argent (Raison d’argent, La Cassette…).Il renâcle systématiquement lorsqu’on lui rappelle que l’alliance entrela Carmélide et la Bretagne implique qu’il mette la main à la poche.Léodagan déteste tout particulièrement les routes pavées romaines, quilui ont fait subir quelques accidents de cheval, et il s’oppose trèsfermement à ce qu’on en implante en Carmélide (La Vraie Nature du Graal).Malgré leur antipathie réciproque qui a conduit le roi de Carmélide à participer à monter un complot contre son gendre (le Complot), Léodagan est un des ministres les plus importants d’Arthur ;travaillant régulièrement ensemble, ils sont obligés de compter l’unsur l’autre dans bien des situations, que ce soit en séance dedoléances, à la guerre ou dans les diverses explorations desouterrains. Contrastant fortement avec la lâcheté et la couardise decertains chevaliers, Léodagan n’hésite jamais à se battre, et tend àvouloir régler bien des questions « à la filoche », même si ce n’estpas toujours le meilleur choix.Contrairement à Arthur, Léodagan est extrêmement direct et n’hésitejamais à dire exactement ce qu’il pense. Ceci nuit fortement à sescapacités de diplomate ; cette franchise désarmante s’avère souventbien embarrassante pour le roi. Même lorsqu’il se force à mentir,Léodagan est très peu convaincant (ex. Un bruit dans la nuit).Léodagan n’est pas spécialement heureux en famille, ne pouvant guèresupporter l’idiotie de sa fille ou de son fils. Il entretient unerelation houleuse avec sa femme Séli,qui fait de son mieux pour tempérer ses excès. A un moment il demande àCalogrenant si son couple a l`air harmonieux de l`extérieur parce quelui ne se rend plus compte, à cela ce dernier répond qu`il y a "unerégularité". Trente ans auparavant, lorsqu’il n’était encore queprince, Léodagan a enlevé Séli à sa tribu picte dans l’espoir d’obtenirune rançon. Au lieu de cela, les Pictes lui ont payé le double pour qu’il la garde (L’Enlèvement de Guenièvre). Léodagan cherche sa femme quand il ne la voit pas là où elle devrait être, en train de regarder dans son dos (Les Misanthropes) ou quand elle disparaît du lit conjugal (Séli et les Rongeurs).Même si leurs relations sont houleuses quand ils sont à Kaamelott onles voit presque toujours ensemble, sauf pour les séances de tableronde.Même lorsque leurs intérêts convergent, Léodagan préfère éviter dese faire impliquer dans les machinations de sa femme, notamment pourobtenir un héritier mâle au trône (La Potion de fécondité II).Les « repas en famille » sont rarement une affaire calme et conviviale,finissant souvent par des insultes et des assiettes cassées.Dans le Livre IV, Léodagan n’est guère enchanté du départ deGuenièvre pour rejoindre Lancelot, et encore moins de « l’échanged’épouses » auquel Arthur procède. Malgré des menaces répétées de« faire tout cramer », cependant, Léodagan doit adopter à contrecœur unprofil bas, préférant conserver son poste de chevalier de la TableRonde et de ministre.Dans la seconde partie du Livre V, après l`échec d`Arthur à retirerExcalibur du rocher, il sera, non sans mal, nommé régent du royaume deLogres par sa fille. Il en sera destitué lorsque Mevanwi détruiral`acte d`annulation d`échange des épouses, et nommera son mari Karadocrégent.

Surnom : le Sanguinaire

Voir ses citations typiques sur Wikiquote.

1re apparition : Dies iræsource
Image
Besoin d'aide par ICI SVplease ;-)

Avatar du membre
Clochette
Tu fumes après l’amour, toi ? J’en sais rien baby. J’ai jamais regardé. (Austin Powers)
Messages : 2168
Enregistré le : 23 avr. 2008, 20:10
Genre :
France

RE:Leodagan - Kaamelott

Message par Clochette » 17 août 2008, 12:27


LEODAGAN

Citation :
Joué par Lionnel Astier.Léodagan est le roi du royaume de Carmélide et fait partie des chevaliers de la Table Ronde. Il est présent dans certaines versions des légendes arthuriennes.Dans la fiction, Léodagan est le père de la reine, donc le beau-père duroi Arthur ; dans la vie, les acteurs qui tiennent ces rôles sont pèreet fils.Dans Kaamelott, Léodagan est un homme autoritaire, têtu, impulsif, bourrin, et il est surnommé « Léodagan le Sanguinaire » en Carmélide. Léodagan a en effet des opinions assez réactionnaires,et est ainsi en totale opposition avec le roi sur bien des sujets. Iltrouve ainsi qu’Arthur « gouverne comme une gonzesse ». Son père,Goustan le Cruel, qui apparaît dans l’épisode du même nom (joué par Philippe Nahon), est encore plus intransigeant que lui et n’hésite pas non plus à critiquer la « mollesse » d’Arthur.Responsable de la justice et de l’armée bretonne, Léodagan cherchetoujours à augmenter le budget de la défense et à se procurer desmachines de guerres souvent aussi inutiles que chères (Séfriance d’Aquitaine, Le Mangonneau, La Baliste, La Baliste II). Léodagan insiste aussi pour ceinturer l’île de Bretagnede tours de guet afin de repérer les envahisseurs venant de la mer ;les disputes concernant ces « tourelles sur la plage » sont un gag récurrentdes premiers livres. Cette obsession de Léodagan engendre souvent desfrictions avec le roi, qui refuse « de claquer du pognon dans de laconstruction ».S’il est prodigue avec les richesses du royaume, Léodagan est beaucoup plus avare lorsqu’il s’agit de son propre argent (Raison d’argent, La Cassette…).Il renâcle systématiquement lorsqu’on lui rappelle que l’alliance entrela Carmélide et la Bretagne implique qu’il mette la main à la poche.Léodagan déteste tout particulièrement les routes pavées romaines, quilui ont fait subir quelques accidents de cheval, et il s’oppose trèsfermement à ce qu’on en implante en Carmélide (La Vraie Nature du Graal).Malgré leur antipathie réciproque qui a conduit le roi de Carmélide à participer à monter un complot contre son gendre (le Complot), Léodagan est un des ministres les plus importants d’Arthur ;travaillant régulièrement ensemble, ils sont obligés de compter l’unsur l’autre dans bien des situations, que ce soit en séance dedoléances, à la guerre ou dans les diverses explorations desouterrains. Contrastant fortement avec la lâcheté et la couardise decertains chevaliers, Léodagan n’hésite jamais à se battre, et tend àvouloir régler bien des questions « à la filoche », même si ce n’estpas toujours le meilleur choix.Contrairement à Arthur, Léodagan est extrêmement direct et n’hésitejamais à dire exactement ce qu’il pense. Ceci nuit fortement à sescapacités de diplomate ; cette franchise désarmante s’avère souventbien embarrassante pour le roi. Même lorsqu’il se force à mentir,Léodagan est très peu convaincant (ex. Un bruit dans la nuit).Léodagan n’est pas spécialement heureux en famille, ne pouvant guèresupporter l’idiotie de sa fille ou de son fils. Il entretient unerelation houleuse avec sa femme Séli,qui fait de son mieux pour tempérer ses excès. A un moment il demande àCalogrenant si son couple a l`air harmonieux de l`extérieur parce quelui ne se rend plus compte, à cela ce dernier répond qu`il y a "unerégularité". Trente ans auparavant, lorsqu’il n’était encore queprince, Léodagan a enlevé Séli à sa tribu picte dans l’espoir d’obtenirune rançon. Au lieu de cela, les Pictes lui ont payé le double pour qu’il la garde (L’Enlèvement de Guenièvre). Léodagan cherche sa femme quand il ne la voit pas là où elle devrait être, en train de regarder dans son dos (Les Misanthropes) ou quand elle disparaît du lit conjugal (Séli et les Rongeurs).Même si leurs relations sont houleuses quand ils sont à Kaamelott onles voit presque toujours ensemble, sauf pour les séances de tableronde.Même lorsque leurs intérêts convergent, Léodagan préfère éviter dese faire impliquer dans les machinations de sa femme, notamment pourobtenir un héritier mâle au trône (La Potion de fécondité II).Les « repas en famille » sont rarement une affaire calme et conviviale,finissant souvent par des insultes et des assiettes cassées.Dans le Livre IV, Léodagan n’est guère enchanté du départ deGuenièvre pour rejoindre Lancelot, et encore moins de « l’échanged’épouses » auquel Arthur procède. Malgré des menaces répétées de« faire tout cramer », cependant, Léodagan doit adopter à contrecœur unprofil bas, préférant conserver son poste de chevalier de la TableRonde et de ministre.Dans la seconde partie du Livre V, après l`échec d`Arthur à retirerExcalibur du rocher, il sera, non sans mal, nommé régent du royaume deLogres par sa fille. Il en sera destitué lorsque Mevanwi détruiral`acte d`annulation d`échange des épouses, et nommera son mari Karadocrégent.

Surnom : le Sanguinaire

Voir ses citations typiques sur Wikiquote.

1re apparition : Dies iræsource
Image
Besoin d'aide par ICI SVplease ;-)

Répondre

Retourner vers « Humains »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité